Pourquoi?

avril 19, 2010

Les grosses prennent le pouvoir

Filed under: tout ou rien — marcos @ 7:52
Tags: , ,

On n’a jamais vu autant de femmes “en formes” dans la presse que ces derniers mois. Au point de se demander si le diktat de la maigreur n’est pas enfin en train de s’essouffler. Quelles sont les nouvelles initiatives pour faire en sorte que les rondes soient mieux représentées ?

mi-octobre 2009. La semaine des défilés parisiens vient de s’achever. Karl Lagerfeld, lors d’une interview accordée au magazine allemand Focus, lance une phrase assassine qui va faire le tour de la planète : « Personne ne veut voir de femmes rondes dans la mode ou sur les podiums. » Ces mots vont suffire à relancer l’éternel débat sur l’extrême maigreur de certains mannequins pendant les défilés. Polémique qui fut également ravivée après l’annonce faite au même moment par le magazine féminin allemand Brigitte d’arrêter de faire appel à des tops professionnels pour les remplacer par des femmes dites “normales”. Le choc des mots, le poids des photos ? Fin septembre, la députée UMP des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer s’est attiré les foudres de tous les professionnels de la presse avec sa proposition de loi sur les retouches photo. Son texte prévoit que toutes les images représentant des corps et qui auraient été retravaillées grâce à des logiciels comme Photoshop pour la presse et la publicité portent la mention “photo retouchée”. Son combat, derrière ce projet de loi difficilement applicable : lutter contre l’anorexie. A la manière des inscriptions sur les paquets de cigarettes, une mention spéciale peut-elle agir sur le cerveau de celles qui regardent ces photos et les rassurer quant à leur plastique ? Tout le monde sait que les photos dans la presse comme dans la publicité sont retouchées. Ne faut-il pas plutôt s’attaquer aux actuels standards de beauté de notre société ? Trois mois plus tard, le très branché magazine new-yorkais Visionnaire lance son premier numéro dédié aux rondes, son “size issue”. Une édition spéciale magnifiquement orchestrée par trois photographes de mode stars : Terry Richardson, Sølve Sundsbø et… Karl Lagerfeld. Ce dernier, n’ayant peur de rien et surtout pas du ridicule, a shooté Miss Dirty Martini, reine de l’effeuillage burlesque, sorte de Dita Von Teese en version ronde. Passons sur cet épisode grotesque avec le kaiser de la mode, puisqu’il n’y a, au final, rien de vraiment surprenant de sa part. Non, ce qui a surtout retenu notre attention dans ce numéro spécial de “V magazine”, c’est la série de Terry Richardson. Ce dernier a mis en parallèle, sur douze pages, la top Crystal Renn, véritable bombe aux courbes généreuses (la “plus size model”) et la fine Jacquelyn Jablonski (la “skinny model”). A chaque double page, un face-à-face très intéressant les oppose, alors qu’elles prennent la même pose et portent les mêmes vêtements. La ronde crève l’image loin devant la mince… Il est rare de voir ce genre de parallèle dans la presse de mode, et ce regard neuf, du style “la preuve par l’image”, venant d’un magazine underground, a fait l’effet d’une bouffée d’air frais. On aurait pu se dire qu’il s’agissait juste d’un coup médiatique et qu’au numéro suivant, exit les rondes… Le V a été sincère dans sa démarche : dans son édition suivante, Crystal Renn prenait à nouveau la pose en lingerie.

Un autre monde est possible
Et la vague médiatique a traversé l’Atlantique. Fin mars, le magazine Elle a sorti à son tour un numéro spécial rondes avec Tara Lynn, top rangée dans la case “plus size”, davantage connue aux States que par chez nous. La démarche, cette fois, si elle mérite d’être soulignée, reste au final un peu maladroite. Certes, c’est une grande première que Elle accorde une série de mode à une “vraie” ronde mais juste après un spécial minceur… On se demande bien, au final, quel message le magazine veut faire passer à ses lectrices. Et réaliser un tel numéro une fois par an pour s’acheter une sorte de bonne conscience, c’est un peu comme mettre en couverture un mannequin noir… Mais cela est-il normal ? Jouer la carte de la diversité esthétique dans ses formes, c’est aussi le pari du créateur anglais Mark Fast depuis deux saisons. On peut le traiter de fin démagogue, comme certains n’ont pas hésité à le faire dans ce petit milieu de la mode, puisque ce casting lui a valu de nombreux articles dans la presse internationale. Il n’est pas non plus le premier à avoir choisi pour son défilé des filles dont l’esthétique est plus proche de la rue et de ses normes que des podiums. Pour présenter ses dernières collections, Mark Fast a donc choisi de faire défiler à la fois des mannequins filiformes et des filles aux formes généreuses, des tailles 42 plutôt que 34… Même parallèle troublant. Les robes de Fast sont pourtant extrêmement moulantes et on ne peut s’empêcher de trouver ces femmes belles avec leurs petits ventres rebondis et leurs vraies hanches. Mais si les médias tentent de montrer une esthétique plus conforme à la réalité, le milieu de la mode est-il prêt à revoir ses canons de beauté ? Pas sûr. Nicolas, illustrateur, confie : « Malheureusement, les maisons de couture choisissent toujours les filles les plus maigres. Il y a une véritable surenchère qui n’est pas près de s’arrêter. Je me souviens d’un épisode récent assez surprenant venant d’un magazine féminin qui n’est pourtant pas obsédé par cela, contrairement à d’autres. Je rendais des dessins et on m’a demandé de corriger les bras d’une silhouette, jugés pas assez fins ! » Autre phénomène récent, on n’hésite plus à effeuiller les rondes dans la presse écrite, tout comme à la télévision. Il faut montrer du bourrelet, ne pas hésiter à les mettre en slip, voire à les exhiber complètement nues, pour mieux dire : « Regardez comme elles s’assument ». Si on reprend le spécial ronde de Elle où le sujet s’ouvre sur la mignonne Tara Lynn nue et installée lascivement sur une chaise en rotin, pourquoi avoir choisi de montrer en premier la nudité alors qu’il s’agit de mode ?

La télévision n’est pas en reste. Le programme de “coaching” de M6 intitulé Belle toute nue est un bon exemple du pire qu’on peut voir actuellement sur le sujet. Chaque émission présente une ronde complexée qui va être suivie par un pseudo-coach fin comme un haricot vert. Ce dernier l’aide à se déshabiller sous ses yeux, et donc les vôtres, puis la ronde en question se montre devant une file de femmes en petite culotte rangées de la moins ronde à la plus forte (humiliation suprême pour celle qui est en bout de chaîne, mais cela n’est pas le souci), afin qu’elle comprenne que oui, eh bien, elle n’est pas si grosse que ça…. L’émission, qui était calée en deuxième partie de soirée, est diffusée actuellement à une heure du matin… avant une disparition pure et simple des écrans ? Assumer son corps quand on est ronde, pas toujours simple… Même celles qui disent assumer, et qui se font porteparole, ont parfois aussi du mal. Un des meilleurs exemples est celui de la chanteuse américaine Beth Ditto, du groupe Gossip, qui a posé nue à plusieurs reprises pour diverses couvertures de magazines. Pourtant, cette dernière dira plus tard que le mensuel Love n’a pas hésité à utiliser Photoshop pour la rendre plus grosse qu’elle ne l’est en réalité… Une autre chanteuse à la renommée grandissante a aussi décidé de parler au nom des grosses. Il s’agit de Miss Platnum, Roumaine installée à Berlin, ronde et fière de l’être. Comme Beth, elle assume son poids et cultive avec ironie un look de pin-up. Les paroles de son premier tube, Give Me the Food, dans lequel la Miss clame son amour pour la nourriture, ont eu un tel impact pour celles qui se reconnaissent en elle qu’on peut les trouver sur certains forums ou blogs dédiées aux rondes. Demander aux rondes de s’aimer telles qu’elles sont avec leurs courbes, les montrer pour qu’elles osent à leur tour s’afficher, c’est le nouveau message que la société envoie, et qui donne envie de crier : « Big girls, you are beautiful ! »

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :