Pourquoi?

avril 26, 2011

Mariage royal de William et Kate

Filed under: blogs — marcos @ 3:59

Vendredi, c’est le grand jour ! Le mariage royal de William et Kate va être suivi en direct par des milliards de Terriens passionnés ou simplement curieux. Nous nous sommes penchés sur ce phénomène qui en dit long sur notre besoin et notre envie de rêver en ces temps difficiles.

Le mariage de William et Kate

Le compte à rebours a démarré. A la fin de la semaine va avoir lieu le mariage le plus médiatisé depuis que la monarchie anglaise existe, c’est dire. Bien sûr, les médias traditionnels y sont pour quelque chose, mais l’internet a changé la donne. Entre les paris en ligne, l’application dédiée sur Facebook intitulée Royal Wedding Predictor où vous pouvez poster vos spéculations sur le déroulement du mariage, et surtout la cérémonie qui va être retransmise en direct sur YouTube via The Royal Channel, le buzz est immense. Nous mêmes relayons l’événement mondain. Pas parce qu’il faut absolument en parler, mais parce que l’ampleur de cette saga romantico-royale nous a amusés et nous a donné envie d’analyser le phénomène. Si, en 1981, ce ne sont pas moins de 600 millions de téléspectateurs du monde entier qui ont suivi le mariage du prince Charles avec Lady Di, en 2011, ce sont deux milliards de personnes qui vont être captivées par les noces de leur fils aîné. Après Charles et Diana, voici donc le temps de William and Kate. Trente ans pile sont passés, et les parallèles avec la charismatique et combien regrettée Lady Di ne font que commencer pour mademoiselle Middleton. Le jour J, le fantôme le plus glamour de la famille royale anglaise risque bien de planer sur la cérémonie. Il suffit d’ailleurs de déambuler dans le magnifique Kensington Palace, à Londres, pour avoir le sentiment que Lady Di est encore parmi nous… Une exposition s’y tient en ce moment, à la fois ultra-loufoque dans sa mise en scène et majestueuse dans l’esprit, qui revient sur les sept princesses anglaises ayant marqué leur temps : Marie, Anne, Caroline, Charlotte, Victoria, Margaret et, bien sûr, Diana. Dans la capitale anglaise, l’effervescence est palpable. Début mars déjà, les rumeurs bruissaient quant au carrosse qui allait être sorti du Royal Mews et aux chapeaux de chez Fortnum & Mason que les filles proches de la mariée allaient arborer ; Westminster Abbey, où va être célébré le mariage, se faisait une dernière grande beauté. Où Kate va-t-elle passer sa dernière nuit de célibataire ? Quel grand styliste – anglais, of course – aura l’honneur de créer sa robe ? Ou encore, quel titre va-t-elle porter une fois passée la “ring” au doigt : princesse Kate ou princesse William, comme le voudrait la tradition ? Ah, et bien sûr, quel diadème Queen Elisabeth va-t-elle offrir à la future princesse ? Bref, des tas de questions existentielles, et zéro réponse… Mais cela n’a pas empêché les magazines du monde entier, people or not, d’en faire des pages et des pages. Quand l’actualité s’avère en outre assez peu riante, entre la catastrophe nucléaire au Japon et la guerre en Libye, voilà la seule réjouissance planétaire qui nous attend et qui va être fédératrice le temps de quelques heures ce vendredi. En un mot, place au rêve ! Pourtant, sur ce sujet, William and Kate ne semblent pas être sur la même longueur d’ondes que nous. Un rêve qui se fissure ? Les temps sont au profil bas, sans aucun doute parce que la santé économique de la Grande-Bretagne n’est pas au beau fixe et que, pour faire avaler la pilule de la note (astronomique) du mariage princier, mieux vaut ne pas trop la ramener. Car si la reine mère paie le mariage lui-même, et si on imagine que beaucoup de choses vont être offertes vu la publicité que cela va engendrer pour les différentes maisons qui y participent, ce sont les Anglais qui vont régler tous les frais liés à la sécurité du mariage. Vu tout le beau linge présent, on ne va pas lésiner sur ce point ! Les chefs d’Etat ne sont pas invités, mais les personnes les plus riches du monde, recensées par le magazine américain Forbes dont c’est la spécialité, seront de la party. Il faudra compter sur le roi Abdallah d’Arabie Saoudite, classé numéro trois sur la liste des personnalités les plus puissantes de la planète, ou encore le sultan d’Oman, qui feront sans doute un beau cadeau au couple ! Côté people, il y aura bien sûr David Beckham, Paul McCartney, Mick Jagger ou encore Elton John. Et qui devrait pousser la chansonnette ? George Michael (si l’invitation lui parvient à temps), qui vient de reprendre le tube de Stevie Wonder, You and I. Why ? Because le chanteur aimait beaucoup Ladi Di. Les bénéfices du single seront reversés à l’une des oeuvres caritatives dont s’occupe le couple. Par ailleurs, à une semaine du mariage, les langues commencent à se délier un peu en coulisses. Le New York Times ironisait d’ailleurs mercredi dernier sur le fameux menu servi aux invités, avançant qu’ils ne devraient pas trop s’inquiéter sur la bienséance à table puisqu’un vrai repas ne leur sera vraisemblablement pas servi. Les 650 invités attendus à la réception du déjeuner n’auront ainsi droit qu’à des canapés et à du champagne… Souci d’économie de la part de Mum Elisabeth ? En tout cas, c’est une façon de régler un autre souci de taille, les fameux placements de table ! L’un des chefs cuisiniers de la famille royale confiait au grand quotidien américain : « C’est plus pour être vu que pour revenir d’un fantastique repas que vous êtes là. » Pour justifier cette décision pour le moins inattendue, il paraît que la capacité des cuisines de Buckingham Palace sera limitée à 150 couverts. Finalement, le rêve princier serait donc en train de se fissurer. Le faste, s’il y en a, sera réduit au strict minimum visible. Vous n’avez pas remarqué que Kate et William se donnent un mal fou pour renvoyer l’image de Monsieur-et-Madame-tout-le-monde-biensous- tous-rapports, quitte à casser un peu le rêve collectif ? Prenons l’histoire du diadème par exemple. Kate aurait demandé à porter à la place une couronne de fleurs… Elle voudrait donc nous priver de l’accessoire qui fait fantasmer toute la gent féminine ? Sans parler de ses tenues ultrasobres et classiques un brin rasoir, qui font tellement petite fille sage, quand on la verrait bien un peu plus rock, voire glam… La seule légère excentricité qu’on peut lui accorder réside dans le choix de ses chapeaux et autres bibis. On est anglaise ou on ne l’est pas ! Le grand magasin chic Fortnum & Mason a d’ailleurs inauguré il y a quelques mois un “hat corner” dédié aux marques préférées de Kate (pas Moss, hein !). Au premier regard, on pourrait penser qu’ils font un peu mémé, tous ces couvre-chefs. Et puis, en les mirant de plus près, on y voit toute l’excentricité british concentrée. Le vendeur nous a même fait le coup du gossip boy. « Vous voyez le grand, là, Kate le portait la semaine dernière ! » On écoute et on fait mine de se passionner… Au rez-de-chaussée du magasin, le rayon épicerie fine s’est aussi mis au diapason du mariage royal, version gourmande : des boîtes de thé avec les deux futures têtes couronnées, des mugs et des assiettes en porcelaine “William and Kate” ou encore des boîtes de sablés so chic… Le tout en tête de gondole bien évidemment ! Il est encore un peu trop tôt pour savoir combien va rapporter tout ce merchandising autour du mariage, mais il fait certainement partie du plan de relance du pays, et certains misent déjà sur 607 millions d’euros (source kelkoo.com). Enfin, si le couple peut paraître un poil trop lisse pour l’instant, il se veut bien de son temps. Will n’est certainement pas du genre à twitter toutes les deux minutes sur ses moindres faits et gestes, mais les amoureux ont une page Facebook dédiée au mariage où les félicitations de fans s’accumulent ; le réseau social s’est bien évidemment pris de passion pour leur histoire d’amour. C’est le mariage royal version 2.0, une grande première qu’il ne faudra pas rater… Alors tous devant vos ordinateurs, vendredi 29 à 10 heures !

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :