Pourquoi?

juillet 14, 2010

Du Jazz à Paris

Filed under: tout ou rien — marcos @ 12:59
Tags: , ,

Paris Jazz Festival
Les promeneurs paient juste le prix de l’entrée du Parc floral et assistent pendant tout l’été, le week-end, à des concerts de jazz gratuits. L’affiche est toujours alléchante, d’autant que la direction artistique est assurée par Sébastian Danchin, l’un des grands spécialistes de la musique américaine, capable aussi d’évasion. Il invite le joueur de oud tunisien Anouar Brahem (18 juillet), et le flamboyant chanteur funky et groove Anthony Joseph et son Spasm Band, qui pourraient devenir la prochaine attraction scénique de la musique noire. Un hommage sera rendu à Joe Zawinul, décédé il y a quelques années et fondateur de Weather Report (le 24). Le grand bassiste Richard Bona, à cheval sur les cultures jazz et africaine, vient quant à lui présenter son nouvel album, The Ten Shades of Blues (le 25). Cette édition 2010 du Paris Jazz Festival s’achève, le 1er août, par un concert original : l’accordéoniste Richard Galliano jouera les classiques de Jean-Sébastien Bach et du roi du tango Astor Piazzolla, son autre idole. La réconciliation de toutes les musiques.

Jusqu’au 1er août au Parc floral, esplanade du Château de Vincennes, 12e. M° Château de Vincennes. Concerts sous le chapiteau à 15 h et 16 h 30. Entrée du parc : 5 euros. Tél. : 01 48 72 32 97. http://www.parisjazzfestival.fr.

Jazz à la Villette
Ce festival de la fin d’été propose des croisements entre divers genres : house, groove, jazz, poésie… Le guitariste de néo-blues Marc Ribot et la bassiste funky Meshell Ndegeocello (le 31 août) voisinent avec le pianiste de fusion Chick Corea et le batteur Roy Haynes (le 2 septembre). Le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf (le 3), le clarinettiste klezmer David Krakauer et le formidable tromboniste Fred Wesley, ancien bras droit de James Brown (le 4), la chanteuse de soul anglaise Alice Russell pour une “session acoustique” (le 5) nous invitent à un voyage contrasté. Les amateurs de chemins de traverse musicaux devraient apprécier la rencontre du pianiste cubain Chucho Valdès et du saxophoniste free Archie Shepp (le 7), et du fantasque Gil Scott-Heron (pour ceux qui ont raté ses concerts au New Morning), précurseur du rap, chevalier du “spoken word”, avec le chanteur soul Saul Williams (le 8). Le feu d’artifice continue grâce au saxophoniste italien de hard bop Stefano Di Battista, et aupianiste soul Eric Legnini (le 9). D’autres noms figurent au programme : trois pianistes, Paul Bley (le 10), le Cubain Gonzalo Rubalcaba (le 11) et le moderne Robert Glasper (le 12) composent peutêtre la plus belle affiche qu’on ait vue du côté de la Villette.

Jazz à la Villette, du 31 août au 12 septembre à 20 h, à la Cité de la Musique, Grande Halle de la Villette et Cabaret Sauvage, 211, avenue Jean Jaurès, 19e. M° Porte de Pantin et Porte de la Villette. Et au Point Ephémère, 200, quai de Valmy, 10e. M° Jaurès. Tél. : 01 44 84 44 84. http://www.jazzalavillette.com.

Festival All Stars
Comme tous les ans, le New Morning accueille son festival “All Stars”, où se succède un florilège de noms prestigieux qui ont marqué l’histoire. Le 12 juillet, le bassiste Ron Carter pose ses valises, à la tête du Golden Strike Trio, avec le grand pianiste Mulgrew Miller et le guitariste Russell Malone. On enchaîne avec le guitariste de blues Joe Louis Walker, énorme technicien, passionnel et incisif (le 15), le pianiste new-yorkais d’origine portoricaine Eddie Palmieri et son jazz latino (le 16), le saxophoniste David Sanborn, inventeur du jazz suave, (le 20), et enfin le combo new-yorkais de hip hop, soul et reggae, Brooklyn Funk Essentials (le 21). On ne peut aussi que conseiller le concert de l’organiste Booker T. Jones, une figure de la soul, créateur du fameux classique Green Onions avec le guitariste Steve Cropper (malheureusement, il ne sera pas là), et qui fut le pilier de la maison Stax pendant les années 1960 (le 22). Et ce n’est pas fini : voici le guitariste de jazz-blues Robben Ford, ancien compagnon de route de Miles, aux côtés du saxophoniste Bill Evans (le 23). 0n citera aussi le puissant saxophoniste James Carter (le 24), le turbulent tromboniste funk Fred Wesley (le 26), le formidable trompettiste Roy Hargrove, l’un des meilleurs musiciens de sa génération (les 27 et 28), et le pianiste franco-américain Jacky Terrasson (le 29). Le mois d’août ne nous laissera pas respirer davantage puisque, le 7, se produit Spencer Bohren, spécialiste néo-orléanais de la lap steel guitar, entre blues du Sud et country. Pour cette fête, le New Morning s’est mis à l’heure d’été : les concerts commencent à 21 h 30.
Festival All Stars, en juillet et août à 21 h 30, au New Morning, 7-9, rue des Petites Ecuries, 10e. M° Château d’Eau. Tél. : 01 45 23 51 41.

10e Festival Jeunes Talents
Rendez-vous désormais incontournable pour les amateurs de musique classique en juillet à Paris, Le Festival Jeunes Talents bat son plein depuis la fin de la semaine dernière. Mais il reste encore beaucoup de rendezvous à savourer. Depuis une décennie, la manifestation s’attache à promouvoir et à faire collaborer entre eux de jeunes musiciens européens. Si le grand répertoire romantique demeure un axe essentiel de la programmation, celle-ci a su au fil du temps s’ouvrir tant à la musique baroque qu’au contemporain : la présence d’un “compositeur invité” en témoigne. Après Karol Beffa l’an dernier, c’est au tour d’oeuvres de Bruno Mantovani de constituer le fil rouge d’une 10e édition où tous les goûts trouveront à se satisfaire. Une belle diversité qui s’exprime d’ailleurs de façon surabondante le 14 juillet à l’occasion d’un “concert surprise” constitué de dix mini-récitals en tous genres (la soprano Léa Sarfati, les pianistes François Dumont, Marie Vermeulin, la flûtiste Anna Besson, la violoncelliste Claire- Lise Démettre, etc.). Dixième anniversaire oblige ! Avec sept concerts par semaine jusqu’à la fin du mois, le mélomane n’aura que l’embarras du choix, de l’excellent Trio Cérès (15/07) au Quatuor Tercea associé à la pianiste Varduhi Yeritsyan (20/07), du très prometteur violoncelliste Victor Julien-Laferrière en dialogue avec Claire Désert (16/07) au tandem Bogdanovic/Bizjak (22/07), ou de l’ensemble baroque Les Ombres (21/07) à la soprano Gaëlle Arquez (29/07) qui conclut le festival 2010 par un éclectique programme de mélodies, lieder et songs.

10e Festival Jeunes Talents, jusqu’au 29 juillet (sauf le lundi) à 20 h (16 h et 18 h le dimanche), à l’Hôtel de Soubise-Archives nationales, 60, rue des Francs-Bourgeois, 3e. M° Hôtel de Ville. Tél. : 01 40 20 09 34. Places : 5-15 euros. Programmation détaillée : http://www.jeunes-talents.org.

Festival de l’Orangerie de Sceaux
Le piano et la musique de chambre forment l’identité du Festival de l’Orangerie de Sceaux. Pour cette 41e édition, la jeune génération occupe une place de choix. Dès dimanche prochain, le magnifique pianiste Romain Descharmes se produit en récital dans Scriabine, Ravel et Schumann, avant qu’on ne retrouve par la suite le Duo Bizjak, Isabelle Faust ou le Cuarteto Casals. Mais les aînés ne sont pas pour autant oubliés : Philippe Bianconi, Jean-François Heisser, Dame Felicity Lott et le Quatuor Voce par exemple sont eux aussi de la fête d’ici au 12 septembre.

Orangerie du Parc de Sceaux (92). RER B, arrêt Bourg-la-Reine. Tél. : 01 46 60 07 79. Tous les concerts les samedis et dimanches à 17 h 30. Places : 5-30 euros. http://www.festival-orangerie.fr.

Propulsé par WordPress.com.